Le Pli n° 105 (2/2007)

Editorial

Souvenez-vous, il s’agit de la Fable Première du Livre Premier des « Fables de La Fontaine », légèrement modifi ée à l’usage des plieurs du MFPP :
« Que faisiez-vous au temps chaud ?
− Nuit et jour à tout venant
− Je pliais, ne vous déplaise.
− Vous pliiez ! j’en suis fort aise.
Eh bien ! coupez et collez maintenant. »
C’est peut-être ce que notre grand fabuliste national aurait pu écrire en voyant le contenu de ce magazine. En se remémorant notre voyage au Japon en 2005 il n’aurait pas manqué de redire à Carmen Estella (Cubes articulés) et à sa sœur : « Rien ne sert de courir, il faut partir à point », au moment où elles quittèrent le groupe pour utiliser un autre train en direction du sanctuaire de Nikko alors que nous poursuivions vers la convention de la NOA. Quel soulagement quand nous les vîmes attendre sur le quai de la gare l’arrivée de notre train de retour !

Malgré la pluie cette expérience aventureuse reste un bon souvenir. Celui que je garde de Sébastien Curvers sera toujours empreint de tristesse car il est dramatique de voir disparaître un homme jeune. Si tant est qu’il ait eu connaissance de la morale de la fable « La Mort et le bûcheron », il n’en a retenu que la première ligne. Ce fut son choix et on lui doit le respect : « Le trépas vient tout guérir ; Mais ne bougeons d’où nous sommes : Plutôt souffrir que mourir, C’est la devise des hommes ».

Il restera dans ma mémoire comme un participant régulier des rencontres de mai et un passionné des pliages de Stephan Weber dont il avait même réalisé certains diagrammes. Et cependant la vie continue, en particulier celle du « Pli », même si elle apparaît un peu chaotique en raison du retard accumulé,  alors… « Travaillez, prenez de la peine : C’est le fonds qui manque le moins », sans oublier que : « Patience et longueur de temps Font plus que force ni que  rage ». Au moment où nous étions pratiquement à jour, le principal membre de l’équipe rédactionnelle avertissait déjà : « Il m’a dit qu’il ne faut jamais
Vendre la peau de l’ours qu’on ne l’ait mis à terre ». Relisez donc l’éditorial du président dans le précédent numéro et participez (diagrammes, articles) ! Ne comptez pas seulement sur les autres et oubliez les erreurs qui ont peut-être été commises dans le passé.

« Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que deux tu l’auras : L’un est sûr, l’autre ne l’est pas ».

« Deux sûretés valent mieux qu’une
Et trop en cela ne fut jamais perdu ».

Pour les prochaines rencontres de mai relevez le défi en ne tombant pas dans le piège du Conseil tenu par les rats :
« Ne faut-il que délibérer,
La cour en conseillers foisonne,
Est-il besoin d’exécuter,
L’on ne rencontre plus personne ».
Comme dans « L’âne et le chien » :
« Je conclus qu’il faut qu’on s’entraide » !
Michel Ronsseray

Table of contents

Articles

  • Hommage à Sébastien Curvers de Nicolas Terry
  • Mini convention de Lyon
  • Origami Peace Tree de Jean-Claude Vanzut
  • Opération 2000 papillons pour le Téléthon d’Aurèle Duda

Diagrams

  • Forme étoile II de Nick Robinson
  • Tortue de Sébastien Curvers
  • Cubes articulés de Carmen Estella
  • Papillon de nuit d’Aurèle Duda
  • Viper modèle II (Galactica) de Véronique Lévêque
  • Le joyau dans le lotus de Taki Girard

Téléchargements

Download documents is for member only.

  • lepli_105_ebook