Couverture du Pli 137

Articles

  • Rencontres de mai à La Rochelle par Fabrice Mouhartem
  • Art, thérapie et diffusion de l’origami par Bernie Peyton
  • À la rencontre de Lucien Derainne
  • L’équipage de La Rochelle
  • Le Petit oiseau par Ángel Morollón

Diagrammes

  • Moule de Bernie Peyton
  • Coureur de Lucien Derainne
  • Baleine de Jean-Michel Lucas
  • Petit oiseau d’Ángel Morollón

Supplément en ligne

Les Vagues de La Rochelle: canevas de plis et diagrammes de vagues présentées lors de l'exposition collective des Rencontres de mai.

    • Les vagues de La Rochelle de Jean-Francis Dupoirier
    • La Vague d'Elena Divina
    • Les Vagues de Jong Allegraud
    • La Vague de Robert Loubet

Éditorial : Trouvons un nouveau souffle !

Élu président du MFPP lors des dernières Rencontres de mai à La Rochelle, je tiens tout d’abord à remercier le Conseil d’administration de la confiance qu’il m’accorde ainsi que l’équipe pour le travail déjà accompli.

Ces Rencontres furent une fois de plus une grande réussite, et je salue les organisateurs qui n’ont pas compté leur temps et leur énergie pour être à la hauteur.

Je salue tout particulièrement la qualité des prestations de nos invités, Bernie Peyton, Christiane Bettens et Lucien Derainne, qui une fois de plus nous ont fait rêver, et nous ont fait découvrir leur univers.

Pour les prochaines Rencontres rien n’est encore fixé, mais nous avons de sérieuses pistes, vous en saurez d’avantage à la rentrée. À ce sujet j’invite tous ceux qui souhaiteraient un jour les organiser de s’y prendre très longtemps à l’avance, un délai de deux ans pour ces manifestations ne me semble pas un luxe.

Cependant, hélas tout n’est pas rose. Aujourd’hui le MFPP est dans une passe difficile, et nous avons besoin de tous pour redonner de l’élan à notre association.

En effet, aujourd’hui le Web a révolutionné notre environnement et nos manières de vivre, de penser et d’agir. Tout s’y trouve, le meilleur comme le pire, et en ce qui concerne notre passion commune, si cela représente un réel facteur de promotion, les droits d’auteurs y sont bafoués sans vergogne, les ouvrages piratés sans remords, sans parler des diagrammes, photos et vidéos, qui affluent sur la toile.

Bien sûr Internet permet de voir que nous ne sommes pas seuls et de nouer des contacts avec des plieurs du monde entier. Découvrir de nouveaux styles, de nouvelles techniques est devenu chose facile, mais la médaille a son revers, et l’intérêt d’adhérer à une association a largement faibli d’année en année.

Les services que rendent l’association sont devenus soit obsolètes, soit mal adaptés à notre nouvel environnement, soit mal connus. Par exemple le prêt de livres de notre Orithèque est très largement concurrencé par les boutiques en ligne, les frais de port sont dans certains cas plus élevés que le prix du livre acheté directement , et pourtant elle contient des trésors inestimables.

Je suis persuadé qu’il y a des solutions et que nous pouvons rebondir. Pour cela le MFPP doit être moteur, montrer qu’il existe, qu’il est incontournable. Nous devons prendre notre bâton de pèlerin, lutter contre l’attrition des adhérents, promouvoir le groupe, améliorer sa visibilité.

Certes nous avons les Rencontres de mai qui sont un formidable rassemblement, ainsi que Le Pli dont la qualité n’est plus à démontrer, mais nous avons encore beaucoup à faire notamment sur la communication et la promotion de nos actions.

Dans les semaines à venir, je proposerai un certain nombre d’actions visant à faire connaître l’association :

  • Des rencontres trimestrielles d’une journée dans des lieux différents, une option est déjà posée au Château du Clos de Marcoussis au mois d’octobre, reste à confirmer la date exacte.
  • La journée de l’origami, où je demanderai à chacun à son niveau de participer, et de faire la promotion de notre association. Pendant une journée, plier et distribuer des modèles, autour d’une table de bar, dans le métro, et surtout parler du MFPP. D’informer les radios locales, les journaux, les forums, les réseaux sociaux… Il est possible que la première année, nous n’ayons pas une grande audience, mais j’ai souvenir que la première Nuit des arts martiaux à laquelle j’ai participé et qui se déroulait à Coubertin, n’avait qu’un public très restreint de pratiquants. Aujourd’hui le succès de cet évènement n’est plus à démontrer. Certes cela peut paraître ambitieux, mais si nous voulons pérenniser le MFPP il faut tout mettre en œuvre pour son développement.

Dans cet objectif, un certain nombre de projets émergent :

  • la réalisation de fascicules pédagogiques
  • la mise en ligne sur le site du catalogue de la Papeterigami
  • la réalisation des fascicules « Pliages 5 » et « Pliages 6 »

Cependant sans vous rien ne pourra se réaliser. Aussi je vous invite à nous faire part de vos attentes, de vos souhaits, de vos idées, de vos propositions… Je mettrai un point d’honneur à répondre à chacun et à mettre en œuvre les propositions les plus pertinentes.

En attendant les Rencontres 2016, je vous donne rendez-vous, dans le prochain Pli et sur le site de l’association.

Jean-Jacques Delalandre.
Président


Vous devez vous enregistrer pour télécharger le supplément en ligne.